20 mai 2024
Rénovation énergétique

Rénovation énergétique : quels impacts sur votre facture ?

La rénovation énergétique des bâtiments est un enjeu majeur pour diminuer la consommation d’énergie et protéger l’environnement. Elle permet également de réaliser des économies sur les factures d’énergie. Dans cet article, nous allons explorer les différentes étapes d’une rénovation énergétique et leurs impacts sur les coûts énergétiques.

Les travaux d’isolation

L’isolation des parois, du toit et des sols est une étape cruciale dans le processus de rénovation énergétique. Une bonne isolation permet de réduire les déperditions de chaleur et donc la consommation d’énergie pour chauffer le logement. Selon l’Ademe, l’isolation thermique peut entraîner une économie de 50% à 75% sur les dépenses énergétiques liées au chauffage. Les isolants utilisés peuvent être naturels (laine de bois, ouate de cellulose) ou synthétiques (polystyrène expansé, polyuréthane).

Isolation des combles

Les combles représentent la partie la plus sujette aux déperditions de chaleur dans une habitation. En effet, jusqu’à 30% des pertes de chaleur peuvent avoir lieu par cette zone. Isoler ses combles s’avère donc très efficace pour réduire sa facture de chauffage. Le prix de l’isolation des combles varie en fonction de nombreux facteurs tels que le type de comble, la technique d’isolation choisie (rouleaux, soufflage, projection) et la superficie à couvrir.

Isolation des murs

Les déperditions de chaleur par les murs représentent environ 20% de la consommation d’énergie pour le chauffage. L’isolation des murs peut être réalisée par l’intérieur ou par l’extérieur. L’isolation extérieure est souvent plus performante mais également plus onéreuse. Les économies réalisées grâce à l’isolation des murs dépendent du niveau initial d’isolation du bâtiment et des matériaux choisis.

Isolation des sols

L’isolation des sols permet de diminuer les pertes de chaleur par le plancher, qui représentent 7% à 10% des pertes totales. Une isolation efficace des sols améliore le confort en évitant les sensations de froid au sol et diminue la consommation d’énergie pour chauffer les pièces. Des techniques différentes peuvent être appliquées selon la configuration du logement : pose de plaques isolantes sur le plancher, isolation en sous-face ou encore création d’une chape isolante.

Le remplacement des fenêtres

Le remplacement des anciennes fenêtres par des fenêtres double vitrage ou triple vitrage permet de diminuer considérablement les pertes énergétiques par les parois vitrées. En effet, les fenêtres isolantes permettent de réduire jusqu’à 50% les déperditions de chaleur par rapport aux fenêtres simple vitrage. Par ailleurs, ces nouvelles fenêtres offrent une meilleure isolation phonique, pour un confort accru.

Les équipements de chauffage et d’eau chaude sanitaire

Le remplacement des anciens appareils de chauffage et d’eau chaude sanitaire par des équipements plus récents et performants est un levier d’économies d’énergie non négligeable. Les chaudières à condensation, les pompes à chaleur ou encore les chauffe-eaux thermodynamiques permettent de réaliser d’importantes économies sur la facture énergétique, tout en améliorant le confort et la qualité de vie au sein du logement. L’éligibilité aux aides financières telles que MaPrimeRénov’ ou l’éco-PTZ renforce l’intérêt de ce type de travaux.

Chaudières à condensation

Les chaudières à condensation sont plus efficaces que les chaudières classiques car elles récupèrent une partie de la chaleur latente contenue dans les fumées produites lors de la combustion du gaz ou du fioul. Cette technologie permet ainsi de diminuer la consommation de combustible et donc de réduire la facture énergétique. De plus, la chaudière à condensation est éligible à diverses aides financières destinées à encourager la transition énergétique.

Pompes à chaleur

Les pompes à chaleur (PAC) sont des dispositifs qui prélèvent de la chaleur présente dans l’air, le sol ou l’eau pour la restituer à l’intérieur du logement. Elles permettent de chauffer les pièces et l’eau chaude sanitaire de manière économe en énergie. Les économies réalisées grâce à une PAC sont fonction du type d’énergie utilisée et de la performance de l’équipement, mais elles peuvent représenter jusqu’à 70% d’économie sur la facture de chauffage.

Chauffe-eau thermodynamique

Le chauffe-eau thermodynamique (CET) utilise le principe de la pompe à chaleur pour produire de l’eau chaude sanitaire à partir de l’énergie contenue dans l’air ambiant ou extérieur. Il permet ainsi de réduire la consommation d’énergie dédiée à l’eau chaude de 50% à 75%. Le prix d’achat d’un CET est certes plus élevé que celui d’un chauffe-eau électrique, mais les économies sur la facture énergétique permettent d’amortir rapidement cet investissement.

Le recours aux énergies renouvelables

L’intégration des énergies renouvelables dans la rénovation énergétique offre des perspectives intéressantes d’autonomie énergétique et de réduction de la facture d’électricité. Les panneaux solaires photovoltaïques, par exemple, permettent de produire sa propre électricité, qui peut être autoconsommée ou revendue au réseau. Quant aux panneaux solaires thermiques, ils transforment l’énergie du soleil en chaleur pour chauffer l’eau sanitaire et parfois même les radiateurs. Enfin, les systèmes de récupération d’eau de pluie participent également à la réduction de la facture énergétique en limitant les besoins en eau potable.

  • Panneaux solaires photovoltaïques : Si votre logement est bien exposé, l’installation de panneaux solaires photovoltaïques sur le toit de votre habitation vous permettra d’utiliser l’énergie solaire pour produire de l’électricité et faire des économies sur votre facture d’énergie. Vous pouvez ainsi choisir de consommer cette électricité pour vos propres besoins ou de la vendre à un fournisseur d’énergie.
  • Panneaux solaires thermiques : Ces panneaux transforment la lumière du soleil en chaleur et permettent de chauffer l’eau sanitaire et parfois même les radiateurs à moindre coût. Ils sont particulièrement intéressants pour les régions bénéficiant d’un fort ensoleillement.
  • Récupération d’eau de pluie : La mise en place d’un système de récupération d’eau de pluie vous permet de réduire votre consommation d’eau et ainsi diminuer votre facture. L’eau récupérée pourra être utilisée pour l’arrosage du jardin, le lavage des véhicules, ou encore les usages domestiques tels que la chasse d’eau des toilettes ou le lave-linge.

En conclusion, la rénovation énergétique d’un logement a un impact significatif sur la facture énergétique, grâce aux différentes actions listées ci-dessus. Les économies réalisées dépendront des travaux effectués, de la configuration du logement et des équipements choisis. L’investissement initial est souvent conséquent, mais les aides financières existantes permettent d’amortir cette dépense sur plusieurs années, tout en profitant d’un meilleur confort et d’une meilleure qualité de vie.